Accueil Parlons Bio... Lavardens. Un oignon bio savoureux


Lavardens. Un oignon bio savoureux

Sur la propriété de Mothe Frères, la fin de l'année annonce aussi celle des... Red Baron , des oignons! Ils passent dans une machine, qui les nettoient et les lustrent, puis ils sont triés, calibrés et rangés sur des plateaux. Il existe trois catégories, le 20/40, le 40/60 et le 60/80. La fin d'année clôture tout un parcours qui débute par la plantation, en général en janvier, février; la cueillette, fin juillet début août puis l' opération séchage dans les hangars. Son coloris attirant, et son goût savoureux en font un oignon «intéressant». Il est d'une belle couleur rouge, d'où son appellation, Red Baron. A l'hectare, la récolte varie entre 15 et 20 tonnes : « Un peu moins que l'année dernière » précise l'agriculteur. Sur cette propriété tout est bio ! « Nous avons commencé, il y plus de 40 ans, à une époque où cela n'était pas d'actualité. Il n'y avait pas de filière, cela a été dur. Nous arrivons à bien gérer actuellement ». Pour cet agriculteur, plus de problème : « Pour neutraliser les mauvaises herbes et autres, c'est le débinage. Nous travaillons à la herse étriée, c'est un travail beaucoup plus important. Nous arrivons à mettre sur le marché des produits de qualité, et en quantité suffisante, sans empoisonner ni la terre, ni l'eau, ni le consommateur ! Nous sommes arrivés à une culture respectueuses des éléments de la vie». Puis nous découvrons un décrouteur, un engin fabriqué par les agriculteurs eux-mêmes. Une machine avec dépliage hydraulique, de 7 m 50 de large, qui passe après le semis, quand la plante commence à sortir, qui passe par deux fois, pour enlever les mauvaises herbes. Puis la bineuse auto moteur, également fabriquée maison sur un vieux tracteur à poste inversé. Des agriculteurs à la pointe : «Nous avons existé avant la loi, reconnaissant l'agriculture biologique, car elle a été votée en 1981». Le travail n'est pas terminé, le soleil commence à descendre, il vaut mieux se presser, car le froid va piquer…

Source: ladepeche.fr/

Pour vous le bio c'est