Accueil Parlons Bio... En novembre Bio UV est cité en exemple


En novembre Bio UV est cité en exemple

L'entreprise lunelloise Bio-UV est, pour la région Languedoc-Roussillon et pour la structure Oséo, rien de moins qu '« exemplaire ». Ainsi, en novembre dernier, la vice-présidente de la Région déléguée au développement économique, Françoise Dumas, et la directrice régionale Oséo, Françoise Guetron Gouaze, sont venues visiter leurs ateliers situés dans la zac de la Petite Camargue à Lunel.

Lors de la visite des lieux, Benoît Guillmann, le PDG, a présenté les différentes étapes de fabrication de ses produits de traitement de l'eau par ultraviolets et le dernier né, la borne Bio Sun, décrit par les acteurs comme « une véritable révolution dans le domaine de l'eau potable ». En effet, le filtre de la borne débarrasse les particules, et les ultraviolets (énergie solaire) inactivent les virus. Chaque point peut ainsi produire 2 000 litres d'eau potable par jour, soit les besoins de 100 personnes. Elle peut être alimentée manuellement, tel un réservoir dans les endroits isolés, ou bien raccordée à un réseau dont l'eau est de mauvaise qualité. Pour l'instant, et après un an de développement en partenariat avec Phaesun, basée à Vendargues, trois bornes ont vu le jour.

Bio UV a été créée il y a dix ans et installée à Lunel. Elle emploie une quarantaine de salariés en France mais aussi une quinzaine aux États-Unis et pèse aujourd'hui 8 millions d'euros de chiffre d'affaires.   Benoît Guillmann présentait la borne Bio Sun en novembre dernier.  

Source: midilibre.com

Pour vous le bio c'est