Accueil Énergies Alternatives Énergie Géothermique


Développement durable : la population mise à contribution - Sainte-Pazanne

Lors de sa séance de mardi soir, le conseil municipal a abordé l'« Agenda 21 » et plus particulièrement sa déclinaison à la commune de Sainte-Pazanne. Rappelons que l'« Agenda 21 » est une notion apparue lors du sommet de la Terre à Rio en 1992. Il consiste en un programme d'actions pour le XXI e siècle dans des domaines diversifiés pour favoriser le développement durable, « un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». Il repose sur trois piliers fondateurs : « l'action économique, le développement social et la gestion autonome des ressources naturelles. »

Claudie Perrodeau, animatrice de la commission en charge du sujet, et Alexandra Cloutour, salariée pour une année à la mairie travaillant sur le sujet, ont présenté un diagnostic préalable de ce qui se fait localement afin d'avoir une bonne connaissance du territoire sur les plans économique, social et environnemental. Elles évoquent des actions concrètes et aussi variées que le tri des déchets, la coulée verte, le projet éolien, la construction de logements sociaux, etc.

Ensuite, il est proposé « de définir une stratégie décrivant les moyens, les méthodes, les actions, les acteurs, puis de mettre en oeuvre un programme d'actions transversales, en s'attachant à évaluer les politiques et les actions engagées ». Le maire Bernard Morilleau précise : « La démarche n'a d'intérêt que si on arrive à associer le plus grand nombre de nos citoyens. Exemple : le plan de désherbage mis en oeuvre sur la commune. S'il n'est mis en oeuvre que par les services communaux, l'intérêt est limité ». Le conseiller d'opposition Philippe Moreau y voit « l'ébauche d'une vie nouvelle, pour corriger nos défauts actuels. C'est aussi une responsabilité ». De son point de vue, « il faut hiérarchiser. On a travaillé sur les déchets. Mais sur la consommation d'énergie, on n'a aujourd'hui aucune emprise. Et quid de la conservation des haies par exemple ? »

Finalement, l'idée d'un questionnaire soumis à l'ensemble de la population est envisagée. Les réponses pourraient servir de base à un travail en réunions ou ateliers publics. Un support de communication sera joint à l'enquête.

Source: ouest-france.fr

Le développement durable est une notion récente qui désigne des actions visant à concilier le monde de l'économie, avec celui de l'écologie et celui du social. Pour vous :