Accueil Actualités Bien faire la différence entre un produit écolo, bio, ou naturel.


Bien faire la différence entre un produit écolo, bio, ou naturel.

Note des utilisateurs: / 6
MauvaisTrès bien 

Les rayons de nos magasins sont remplis de logos, messages en tout genre mettant en avant le caractère vert (green), bio et écolo des produits.

Voici quelques principes simples pour comprendre enfin ces étiquettes, et ainsi faire la différence entre un produit « bio », « écologique », « naturel » ou encore « vert »*.

 

Un produit dit « naturel » est souvent un produit considéré comme « non chimique ». Les messages actuels sous entendent de plus en plus qu’un produit « naturel » n’est pas dangereux puisqu’il est présent dans la nature alors qu’un produit « chimique » serait quant à lui « toxique » ou dangereux.

Pourtant l’eau a pour formule chimique H2O et l’air que nous respirons est principalement composé d’azote (N2) et d’oxygène (O2) ! En réalité, tout composant dit « naturel » a une composition chimique.

On entre dans la catégorie des produits « d’origine naturelle » lorsque le produit « chimique » comporte la mention « absence d’ingrédients d’origine pétrochimique ». De plus, le niveau de dangerosité d’un produit « chimique » est lié à sa molécule et non à son origine « pétrochimique » ou « naturelle ». En effet, une substance d’origine végétale peut être classée « toxique ».

 

Un produit dit « écologique » est un produit qui respecte des critères soit sur une partie de sa formule soit sur une partie de son emballage. Ce produit a moins d’impact sur l’environnement, mais pas forcément tout au long de son cycle de vie ! Par contre un produit certifié par l’Écolabel Européen, a été développé pour avoir un impact moindre tout au long du cycle de vie.

 

Un produit dit « vert » c’est surtout un positionnement marketing. Le fabricant revendique une amélioration liée à l’environnement (composant ou emballage), mais pas de façon complète et pas certifiée.


Un produit dit « bio ». L’apposition de la mention « bio » est soumise à des obligations :

1. Seuls les produits alimentaires et agricoles certifiés biologiques conformément à la réglementation européenne peuvent porter les logos. Ils attestent que les produits ont été contrôlés à chaque étape de leur élaboration et qu’au moins 95%, en poids, de leurs ingrédients d’origine agricole sont certifiés biologiques.

2. Pour les produits non agricoles et non alimentaires comme les produits de beauté, d’hygiène, d’entretien, de bricolage, les textiles (…), il n’existe pas de réglementation officielle encadrée par les pouvoirs publics.

Pour certaines catégories de produits (textiles, cosmétiques…) il existe des démarches privées et volontaires qui prévoient l’incorporation d’ingrédients agricoles certifiés biologiques dans le produit. Ces démarches font l’objet d’un contrôle par un organisme indépendant.

Le produit indiqué « bio » doit respecter intégralement la charte d’un label « bio ». Par exemple Cosmébio prévoit au minimum 95% d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle et 10% de l’ensemble des ingrédients issus de l’Agriculture Biologique.

À savoir : Les produits cosmétiques comportent 50 à 80% d’eau par définition non certifiable.

Source: communiques-presse-online.com